Contexte baissier pour le marché des céréales conventionnelles - 13 décembre 2021

Analyse du marché des céréales conventionnelles du 13 décembre 2021


Cette campagne 2021 a été marquée par une volatilité historique. La hausse entre la récolte et le début de l'hiver est d'environ 100€/T, justifiée par une offre ne semblant pas répondre à la forte demande mondiale . D'autant plus que le potentiel de production mondial reste limité par les facteurs pédoclimatiques ainsi que la disponibilité des intrants . La flambée de l'azote inquiète les producteurs quant au potentiel de rendement pour la prochaine campagne . Le 25 Novembre, le cours du blé clôturait à 308,75 €/T sur l'échéance Mars 2022. A compté de cette date, le blé a perdu 25€/T. Plusieurs facteurs expliquent cette chute.


PETROLE

Le cours du pétrole atteignait lui aussi des cours très élevés , Joe Biden a décidé de consommer ses stocks stratégiques pour palier l'inflation. Cette initiative a été suivie par la Chine, le Japon ainsi que l'Inde. L'impact a été immédiatement baissier, le prix du baril est descendu en dessous de 70 $ le baril .


COVID 19

En Afrique du Sud, le variant Omicron inquiète le monde entier. Les investisseurs anticipent un ralentissement de l'activité économique mondiale et donc de la consommation d'or Noire .


RUSSIE

La Russie, premier exportateur mondial de blé, souhaiterai instaurer des quotas à l'exportation pour ce début d'année 2022. Ces éléments sont venus tendre d'avantage le marché en anticipant une baisse de l'offre sur le marché physique .

La semaine dernière, le gouvernement Russe aurait revu à la hausse le quota d'exportation, nouvelle accompagnant le repli des marchés ↘.


RECOLTE HEMISPHERE SUD

Les chantiers de récolte en Australie sont fortement perturbés par la pluie . Les rendements sont exceptionnels mais la qualité aurait été dégradée en fin de cycle. La proportion de blé fourrager pourrait être supérieure aux campagnes précédentes. La disponibilité en blé meunier sur le marché sera annoncée dans les prochaines semaines, une fois la récolte terminée. A ce jour, 65-70% des blé sont récoltés (Agritel).


Evolution du prix du blé (source du graphique hors annotation : Agritel)

Evolution du prix du pétrole (source du graphique hors annotation : leprixdubaril)

Le repli des cours peut s'expliquer par une combinaison de plusieurs facteurs. Malgré la baisse des derniers jours, le marché reste à un niveau très élevé. A noter, que les fondamentaux pour la prochaine campagne ne sont pas modifiés. La demande reste croissante et une offre limitée.


Madeleine M.

Acheteur céréales conventionnelles

Marché collecte de céréales


Lien vers nos offres Collecte de céréales

Lien vers nos offres de blé meunier

Lien vers nos offres d' orge fourragère




0 commentaire