top of page

Analyse de marché : Retour aux fondamentaux

Lettre de marché des céréales conventionnelles du jeudi 6 septembre 2023






🌾 Analyse de marché des céréales (Blé, Orge et Maïs)


De nombreuses initiatives sont conduites actuellement pour faciliter la circulation des céréales en dehors de l'Ukraine. On note par ailleurs que le président turc Erdogan est ressorti optimiste des négociations avec la Russie quant à une prochaine relance du Grain Deal. A cela s'ajoute le fait que de nouveaux navires continuent d'emprunter le Bosphore en dehors de ce corridor logistique, et cela sans que la Russie ne puisse actuellement l'empêcher. L'impact de la crise ukrainienne est donc désormais limité sur les marchés et cela explique que le marché à Chicago est maintenant bien en dessous des prix précédant la guerre. En cinq semaines de baisse consécutive, le blé est passé de 725 cents par boisseau à 569 cents par boisseau, représentant une baisse d'environ 21,5%. A suivre dans les prochaines semaines le début des semis d'hiver aux Etats Unis annoncé à 1 % pour le moment contre 3% l’année dernière. La prime portuaire en orge s’est bonifiée ces derniers jours, améliorant les prix physiques en culture de 8 à 10 €/t.


🟢 FACTEURS HAUSSIERS


Mercredi 20 septembre, l'annonce des mouvements de taux d'intérêt américains risque d'impacter les marchés financiers. Depuis avril 2022, ces taux n'ont pas arrêté de monter dans le but de réduire l'inflation. Toutes ces hausses consécutives de taux ont soutenu les vendeurs et réduit les acheteurs. Un retour à la "normale" pourrait ainsi inverser cette tendance et augmenter la demande. Du côté des fonds, les gestionnaires d'actifs semblent réduire leurs positions baissières sur le maïs CBOT, passant de 106 000 à 87 000 contrats. Il est intéressant de rappeler qu'il n'y avait jamais eu autant de contrats à la baisse depuis le début de l'année. Ils semblent donc attendre une remontée du marché à moyen terme. .


🔻FACTEUR BAISSIERS


The Ukrainian Grain Association augmente son estimation de production en blé à 22 millions de tonnes contre 20.2 précédemment. Le même organisme augmente son estimation de production en maïs à 28 millions de tonnes contre 26.9 précédemment, en orge à 5.8 millions de tonnes contre 5.2 précédemment. La parité Euro/Dollar s'oriente à la baisse pour atteindre 1,0765 après avoir touché 1,08 jeudi dernier. Cela représente toujours un potentiel de baisse des prix des céréales Européennes si l'euro devait se renforcer. Une rencontre entre Erdogan et Poutine a eu lieu à Sotchi ce lundi 4 septembre. Poutine a déclaré qu'il fallait arrêter de bloquer les exportations de blé russes et que la Russie était sur le point de conclure des accords avec six États africains avec lesquels ils sont prêts à fournir des céréales gratuitement. Du côté de la demande, on notera l'absence d'achat signifié par le GASC hier malgré la continuité des négociations en direct. Rappelons que ce weekend ils auraient acheté 480 Kt de blé russe autour de 270$/t C&F.



🌻 Analyse de marché oléagineux (Colza et Tournesol)


Le Colza MATIF est légèrement baissier en ce début de semaine, perdant 15 €/t depuis le début de la semaine pour atteindre 455,75 €/tonne sur le contrat Novembre 2023 à la clôture. Les prix du pétrole hésitaient hier, le marché se tenant à l'affût de potentielles annonces de l'Arabie saoudite et de la Russie sur des prolongations de leurs réductions de production et d'exportation de pétrole.


🟢 FACTEURS HAUSSIERS


Le Soja voit beaucoup d'acheteurs affluer, les gestionnaires d'actifs augmentent leurs positions en augmentant de 33 000 contrats leurs positions acheteuses, pour atteindre 91 000 contrats au total. Les prix de la viande qui augmentent constituent également un élément haussier pour le soja, qui est principalement utilisé pour l'alimentation animale.



🔻 FACTEURS BAISSIERS


La potentielle reprise du corridor impliquerait nécessairement une baisse des prix sur le Tournesol, puisque les exportations depuis l'Ukraine, premier producteur mondial, pourraient reprendre.


Damien, Acheteur céréales conventionnelles chez Delivagri





bottom of page