top of page

Analyse de marché : Incertitude en vue d'évènements techniques et géopolitiques

Lettre de marché des céréales conventionnelles du mercredi 08 novembre 2023






🌾 Analyse de marché des céréales (Blé, Orge et Maïs)


Cette semaine risque d'être mouvementée, avec une conférence de Jérôme Powell, le président de la banque centrale américaine ce mardi, et le rapport de l'USDA attendu ce jeudi 9 novembre, il risque d'ainsi d'y avoir de la volatilité à court terme. Les chiffres de l'inflation américaine qui arriveront la semaine prochaine vont également influencer les marchés, et amener de nouvelles réflexions sur la décision de l'évolution des taux d'intérêts américains, qui, historiquement, influencent grandement les cours du blé. L'agence nationale algérienne a lancé un appel d'offre pour 50 000 tonnes de blé tendre, avec une livraison sur le mois de Janvier. La clôture de cet appel d'offre se fait le 7 novembre. Il en est de même pour la Jordanie, avec 120 000 tonnes entre janvier et février.


🟢 FACTEURS HAUSSIERS


Les conditions restent humide pour la poursuite des semis en France, il reste encore 10 jours à venir sans réelle fenêtre pour les semis. Les prévisions de récolte de blé en Argentine pour la saison de récolte 2023/2024 ont été revues à la baisse de 5% à 15,4 millions de tonnes contre 16,2 millions de tonnes précédemment, a annoncé jeudi la Bourse des céréales.

🔻FACTEUR BAISSIERS


La concurrence des grains en provenance de Mer Noire reste toujours forte, le port roumain de Constanta a annoncé la mise à disposition de cinq points de chargement supplémentaires pour les grains ukrainiens. Ces points de chargement disposent d'une capacité de 500 000 tonnes mensuelle, il est évoqué que le premier point de chargement serait disponible courant novembre.



🌻 Analyse de marché oléagineux (Colza et Tournesol)


Le colza reprend une tendance haussière sur les deux dernières semaines, en retrouvant des niveaux de corrélations plus acceptable avec le baril de pétrole.


🟢 FACTEURS HAUSSIERS


Le baril de pétrole reste dans des zones particulièrement hautes, avec une demande soutenue de la part des pays importateurs. Les conflits actuels à travers le monde sont également des sources de pression à l'achat sur le pétrole. La reprise de la corrélation entre le pétrole et le colza pourrait également aider les cours à monter sur le MATIF.


Damien, Acheteur céréales conventionnelles chez Delivagri





Commenti


bottom of page