top of page

Analyse de marché : Estimation de production de paille en baisse de 27 % sur la récolte 2024




En 2024, le marché de la paille en France fait face à une baisse de la production estimée à 27 %. Cette situation rappelle celle de 2020 et affecte principalement des régions clés comme la Charente, les Pays de la Loire, et la Bretagne. A titre d’exemple pour un départ bout de champ :


  • Région Bretagne et Pays de la Loire :  105-110 €/T à la récolte

  • Région Auvergne Rhône-Alpes : 110 €/T à la récolte


🟢 FACTEURS HAUSSIERS


Stocks actuels (2023) : Le stock actuel de paille est faible, principalement en raison de la forte demande de l'Espagne, qui a considérablement réduit les stocks disponibles malgré une bonne réserve en début de campagne 2023.

 

Production (2024) : Une réduction de l'assolement à 4,2 millions d'hectares contre 4,7 millions d'hectares, combinée à un état des cultures similaire à celui de 2020 (68 % contre 95 % en 2023). Les prix en 2020, variant entre 100 et 120 euros par tonne pourraient servir de référence, soit environ 10 €/T de plus que l'année dernière à la même époque.

Import-export (2024) : Les acheteurs Belges et Hollandais en fonction de leurs besoins pourraient renforcer les importations dans les prochains mois au départ de la France. 

 

Consommation : La demande pour d'autres usages, comme la méthanisation, est en hausse, ce qui peut entraîner une augmentation des prix.

🔻FACTEUR BAISSIERS


Baisse de la consommation : Avec l’arrivée du printemps et le début du pâturage, un ajustement des prix pourrait être envisagé afin de dégager les stocks restants.

 

Disponibilité de fourrage : De bons rendements en fourrages permettraient d'avoir des stocks corrects et limitent donc le recours à la paille pour l'alimentation des animaux.

 

Export-import : Une disponibilité de paille en Espagne pourrait satisfaire la demande du sud-ouest de l'Europe.


Amandine, responsable paille et fourrage chez Delivagri





Comentarios


bottom of page